La réflexologie palmaire

 

Cette approche est, comme la réflexologie plantaire, également très ancienne et se retrouve dans diverses cultures et sur différents continents. En occident, à l’image de la réflexologie plantaire, elle s’est surtout développée aux Etats-Unis notamment avec les travaux des docteurs Fitzgerald et Riley et de la physiothérapeute Eunice Ingham.

 

Différentes zones réflexes qui représentent le corps humain se retrouve donc ainsi sur les mains qui possèdent aussi de nombreuses terminaisons nerveuses. Même si leur sensibilité est moins forte que pour les pieds, la réflexologie palmaire reste cependant une technique qui offre aussi des bienfaits importants. Elle présente également certains avantages pour travailler sur certaines zones qui vont être plus étendues. De plus, elle peut venir compléter les autres réflexologies pour potentialiser les effets ou quelquefois s ‘y substituer dans certaines situations (pieds blessés, pathologies des membres inférieurs, etc.). De plus, elle permet à la personne de pratiquer une forme d’auto-traitement qui va venir renforcer le travail du praticien.

 

Elle va couvrir également des troubles d’origine fonctionnelle comme ceux mentionnés pour la réflexologie plantaire et se pratique aussi dans un cadre de prévention et de bien être.